CAMPLUS

1. ORIGINES 

  • Il y a, pour diverses raisons (politiques, religieuses, conflictuelles, climatiques et persécutions), des réfugiés et des personnes déplacées résidant dans différentes parties du monde. Pendant leur séjour dans les camps, ces personnes sont confrontées à plusieurs problèmes, notamment des problèmes d'isolement, de chômage, de mauvaise santé, de manque de ressources humaines et à de nombreux autres obstacles survenant dans la région d'origine.  Il y a donc une nécessité d’aborder ces problématiques à travers des projets de toutes natures, à vocation sociale, complémentaires les uns des autres pour se relever de ces situations (résilience) et passer à la phase de reconstruction. La crise Covid-19 a accru les difficultés et les inégalités telles que la quarantaine, le manque de ressources et de compétences numériques, qui sont des facteurs aggravant à prendre en compte.

  • Dans la Région du Kurdistan d'Irak (KRI), l'Université polytechnique d'Erbil (EPU) a pour objectif de lancer un projet en collaboration avec des partenaires européens pour aider les personnes vulnérables des camps à entreprendre des actions concrètes et positives.

  • L'EPU a sollicité le soutien humain et matériel du Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie (CMAtlv) pour soutenir cette cause précieuse. Ensemble, ils ont décidé de planifier un projet européen stratégique qui sera soumis à ERASMUS + en mars 2021.

  • En raison de l'importance de la tâche, ce projet recherche un partenariat supplémentaire avec d'autres organisations européennes qui apporteront leur expérience et leurs capacités pour améliorer et enrichir le projet, et s’en enrichir elles-mêmes.

  • Il y a une volonté parmi les partenaires initiaux de :

  1. Bénéficier des enseignements de projets précédents, comme l’Ecole de résilience par exemple, qui ont été menés dans les camps de Duhok dans le KRI ;

  2. Bénéficier d'autres expériences et travaux de recherche menés par des partenaires européens ou par d’autres organisations ;

  3. Bénéficier des programmes de mise en œuvre tels que le système de reconnaissance des soft skills adopté par les European Open Badges.

 

 

2. PRESENTATION DES DEUX PARTENAIRES INTIAUX DU PROJET 

 

Partenaire du projet

 

Université polytechnique d'Erbil (EPU), région du Kurdistan irakien.

Outre l'enseignement et la recherche, l'EPU a déjà mis en place des actions de formation et des cours pédagogiques innovants auprès des populations déplacées vivant dans les camps de la région. Cela a été mis en œuvre et réalisé avec des partenaires européens.

Partenaire principal

Le Comité mondial pour l'apprentissage tout au long de la vie (CMAtlv), ONG française, créée en 2005, vise à rendre l'apprentissage (formel et informel) plus accessible à tous, en particulier aux personnes défavorisées, quel que soit leur âge.

Partenaire officiel de l'UNESCO, le CMAtlv travaille avec le Comité de liaison des ONG.

Tous les deux ans, il organise un Forum mondial qui rassemble des acteurs du monde entier travaillant sur le thème de l'apprentissage tout au long de la vie.

Le CMAtlv a de l'expérience avec KA205 (Innovation Stratégique - Partenariat Jeunesse), en tant qu'initiateur et partenaire du projet Digiter, dont tire actuellement les leçons.

 

3. TITRE : 

 

CAMPLUS

 

4. OBJECTIF 

 

Ce projet doit permettre aux migrants de développer des compétences de leadership, d'améliorer le renforcement des capacités et de devenir des contributeurs positifs à la société dans cette situation précaire.

 

5. DÉFIS 

  • Transformer un territoire en crise en un territoire en développement et porteur d'opportunités

  • Surmonter les clivages interculturels, interreligieux et intercommunautaires

  • Identifier, former, soutenir les jeunes parmi ces groupes en vue de susciter la multiplication par l'apprentissage entre pairs et l'apprentissage continu.

  • Émancipation des femmes et leur autonomisation économique grâce à l'apprentissage et au renforcement de leurs capacités.

6.OBJECTIFS ( à définir de façon SMART lorsque ce sera possible)

  • Identifier le groupe cible qui bénéficiera de la formation offerte pour devenir des chefs de projet locaux et superviser la démultiplication. Ce choix sera basé sur une enquête distribuée parmi les résidents des camps.

  • Mettre en œuvre des programmes tels que le renforcement des capacités, le leadership, la gestion de projet et d’autres compétences identifiées en fonction des besoins des résidents du camp.

  • Intégrer les stagiaires à la société et au marché du travail à travers des projets collaboratifs encadrés par EPU en collaboration avec CMAtlv.

  • Impliquer des experts européens dans le domaine de la migration et de l'apprentissage tout au long de la vie afin de renforcer le projet et de transférer leurs compétences aux participants.

  • Pouvoir transposer les expériences du projet mené au KRI vers d'autres cas similaires dans l'UE et dans d'autres pays de la région où les camps sont basés.

 

7. BUTS 

  • Identifier, former et responsabiliser localement 180 chefs de projet sur 3 ans pour conduire un projet.

  • Soutenir les réfugiés dans les camps, dans le gouvernorat d'Erbil, pour développer des compétences non techniques afin de pouvoir trouver un emploi et s'intégrer dans la société. 

  • Faciliter et établir des liens de développement entre les territoires d'accueil, les territoires d’origine et le pays de destination ou d'asile où le réfugié souhaite aller. Ceci est inscrit dans le nouveau pacte sur la migration et l'asile adapté par la Commission européenne le 23 septembre 2020.

 

8. PUBLIC CIBLE 

 

Les personnes déplacées, les migrants, les réfugiés et les jeunes vulnérables de la communauté. …

Il reste à définir avec les partenaires :

  • Le nombre de chefs de projet locaux à former sur trois (3) ans, pourrait être de 90 par an sur les deux premières années, soit 180 personnes pour la durée du projet. La 3ème année serait consacrée au suivi des personnes et des projets et à l'analyse des performances.

  • les participants auront entre 16 et 30 ans. Ils seront sélectionnés en coordination avec les responsables de camp et les organisations sur le terrain telles que le HCR, sur des critères définis par l’EPU et le CMA.

9. ELEMENTS DE METHODOLOGIE 

 

  • Approche holistique territoriale

  • Recherche-action 

  • Co-construction pour analyser, modifier et améliorer si nécessaire pendant les phases du projet.

Les autres points de méthodologie seront précisés avec l’ensemble des partenaires prédéfinis.

 

10. SUPPORTS TECHNIQUES 

  • Technique de gestion de projet

  • TIC

  • Les arts comme supports de développement personnel

  • Salles de formation, utilitaires d'infrastructure et des services

  • Ressources humaines (administrateurs et formateurs)

  • Fonds supplémentaires et capacités de collecte de fonds (facultatif)

  • Le budget sera fixé par le programme ERASMUS+ en fonction de la participation et du rôle de chaque partenaire. 

  • Soutien logistique tel que transport, repas, allocation.

 

11. CRITERES DE SELECTION D’UN CANDIDAT PARTENAIRE 

 

Quatre critères sont prérequis chez un candidat au partenariat européen :

  1. Etre directement concerné, et 

    • Avoir déjà travaillé sur la problématique de l'intégration des migrants ou le développement de soft skills avec ces populations.

    • Avoir réalisé une action dans une structure d'accueil de migrants.

    • Avoir travaillé avec la région du Kurdistan irakien.

    • Avoir développé des outils liés à la gestion de projet pour un public de migrants
       

  2. Se déclarer fortement intéressée par la participation à ce projet en précisant :Ses attentes.

    • Ses motivations.

    • Et toute autre valeur ajoutée.

    • Ainsi que les ressources humaines, intellectuelles et / ou techniques pouvant contribuer au projet.
       

  3. S’engager à participer pleinement :

    • Pendant la phase de rédaction de la proposition jusqu'à sa soumission en mars 2021.

    • Puis pendant toute la durée du projet, jusqu'à la date d'achèvement en octobre 2024.
       

  4. Etre détenteur de certaines compétences utiles pour la mise en œuvre du projet :

    • Spécialisation dans la création d'outils pédagogiques et pédagogiques en ligne (créateur de e-learning, mooc, gamification, etc. et sa traduction sur une plateforme et une application),

    • Conception de contenu de formation en relation avec la problématique (avec fiches, ateliers, gestion de projet, etc.),

    • Spécialisation dans la promotion des soft skills,

    • Capacité à développer un guide de formation pour le groupe cible, ou à proposer des éléments méthodologiques pertinents.

Les partenaires devront être acceptés par la CMAtlv ainsi que par l'EPU.

12. DÉTAILS DE CONTACT

 

Pour plus d'informations, contactez :