Discours President du CMA, M. Alexandre GINOYER, dans le Voyage d'études dans le Shandong 2019

MMS les présidents, professeurs, ….

Mesdames et messieurs,


Le CMAtlv a pour objet de faciliter l’accès aux apprentissages pour toutes les personnes, quelles que soient leur âge et leur condition. Le sujet du jour porte sur le statut et le rôle de l’éducation des seniors dans la construction d’une « société apprenante » et d’aider à promouvoir la construction d’un système d’apprentissage tout au long de la vie.


Je voudrais tout d’abord vous présenter les membres de la délégation du CMA qui m’accompagnent :

  • M. José Francisco QUEIRUGA, SG du CMA et Pt de la Chambre de commerce latino-américaine,

  • De M. Pat McCANN, Délégué pour l’Amérique du Nord et responsable de la communication du CMA,Et

  • De M. Jean ROCHET, le Délégué du CMA auprès de l’UE.

A ce propos, il faut que vous sachiez que tous les deux ans nous organisons un FORUM MONDIAL, qui est sans doute l’action phare du CMA, et que le prochain se tiendra à BXL en juin 2020, et je veux remercier M. JIANG Yuewey, président de CPMC, pour le soutien qu’il nous apporte.


Il sera très actif dans ce forum, notamment en y invitant une centaine d’étudiants chinois, et en y assurant un relais très efficace entre nos travaux et votre grand pays. Actuellement, il exerce la fonction de Délégué du CMA pour la Chine, et ce lien est pour nous essentiel, et prometteur d’avenir. C’est lui qui a facilité la venue de notre délégation en Chine, et je veux ici l’assurer de toute notre reconnaissance.


Nous remercions aussi tout particulièrement les responsables de la Silver Academy qui ont permis notre déplacement Nous saluons tous ceux qui œuvrent pour cette belle réalisation, qui offre un programme exemplaire en matière d’apprentissages pour les seniors. Venir ici est extrêmement instructif pour nous, et nous sommes convaincus que les seniors du monde entier devraient pouvoir bénéficier de telles opportunités.


Nous considérons en effet que les seniors doivent pouvoir bénéficier de tous les apprentissages dont ils ont besoin et envie afin de pouvoir jouer pleinement leur rôle dans la société toute entière. Ils représentent une « richesse sociale » qu’il convient de mieux exploiter, pour le bien-être des seniors eux-mêmes, mais aussi pour le bien de toute la société.


Avec l’allongement de l’espérance de vie, les seniors détachés de l’activité professionnelle et en bonne santé représentent une population de plus en plus grande. Dans un pays comme la France, dans 30 ans, ils représenteront le tiers de la population ! Entre l’arrêt du travail et la dépendance, il y a à présent un espace de 25 années, c’est à dire le temps d’une génération, et ce phénomène est inédit dans l’histoire de l’humanité. La société toute entière doit s’en préoccuper, et pas seulement les seniors eux-mêmes. Mais au-delà du simple devoir, cette préoccupation doit être considérée comme un véritable levier de progression de l’ensemble de la société. Pour cela, il convient tout d’abord d’aider à développer les relations intergénérationnelles à tous niveaux. Il convient surtout de faire évoluer le regard que la société porte sur les seniors, à commencer par celui que les seniors portent sur eux-mêmes, afin qu’ils conservent leur dynamisme, leur ouverture, leur envie de s’occuper d’eux-mêmes et d’être partie intégrante de la société.


Les seniors jouent un rôle majeur dans la vie sociale. Ils génèrent une économie qui intègre aussi des actifs et renforcent des activités sur un territoire. Loin d'être une charge, les seniors représentent une opportunité de renforcement de l’activité économique sur un territoire. L’allongement de la vie peut se révéler un puissant levier de transformation sociale pour inventer une société plus solidaire, attentive à l’autre, plus douce à vivre, plus heureuse.


Cela signifie un nécessaire changement d’attitude envers les seniors dans certaines cultures, pour les intégrer pleinement dans des groupes actifs en tirant bénéfice de toute leur expérience et leur sagesse, et en leur permettant d’acquérir des apprentissages et de se sentir socialement utiles, ce qui est sans doute la première source d’épanouissement.


En Europe, des actions sont soutenues pour favoriser les apprentissages des adultes, qu’ils soient seniors ou dans l’emploi. A l’instar du projet «Senior Plus» de l’Union européenne, le CMAtlv encourage toutes les actions et tous les programmes d'investissement menés par les pouvoirs publics visant à construire des structures qui permettent aux personnes âgées de maintenir une activité sociale et de vivre dans des conditions de santé et d'épanouissement optimales.


Le CMAtlv soutient en outre l’ensemble des actions visant à promouvoir les droits des personnes âgées. C‘est pourquoi nous accompagnons le renforcement de la citoyenneté active et l’implication des personnes âgées dans le processus d’élaboration des politiques. Mais le CMAtlv promeut aussi au profit des personnes âgées la lutte contre les discriminations, l’emploi, l’éducation et la formation tout au long de la vie, la coordination de la protection sociale à l’échelle européenne, les retraites ou encore l’inclusion et la participation sociales.


Il convient par ailleurs de garantir un meilleur accès à la formation continue et aux emplois pour les personnes âgées qui souhaitent poursuivre leur carrière professionnelle.


Pour ce qui concerne le CMAtlv, un « territoire apprenant » gagne à être apprenant « tout au long de la vie », c’est à dire qu’il doit intégrer dans sa dynamique tous les citoyens quels que soient leur âge et leur condition. Comme à Jinan, tous les seniors devraient pouvoir trouver sur leur territoire tous apprentissages qu’ils souhaitent et dont ils ont besoin. Cependant, ils doivent aussi être associés à la dynamique globale de territoire, avec tous les autres partenaires de l’écosystème, et ce dans toutes les phases : de diagnostic, de réflexion, de montage de projet, d’expérimentation, de réalisation, d’évaluation… Renforcer les apprentissages qui leur sont destinés est essentiel pour réussir le processus d’élaboration du territoire apprenant tout au long de la vie, à condition de les intégrer dans toutes les phases. Et travailler sur l’élaboration d’un tel processus est apprenant par le fait-même, ce qui est de nature à engendrer un phénomène d’amplification !


Sur le territoire, de nombreuses questions sont à traiter : quels modes de vie pour cette nouvelle société ? comment valoriser ['emploi des seniors ? Quelles influences sur les modes de consommation ? Comment envisager les solidarités et la coopération entre les générations ? Quelle politique de l’habitat et de ta ville ? Quelle prise en charge du grand âge et de la dépendance ? .


Autant de questions qui rentent un chantier d’avenir pour nous tous, ensemble, et c’est dans les échanges comme ceux d’aujourd’hui que peuvent naître de nouvelles idées pour apercevoir des pistes de solutions.

Je vous remercie.


Alexandre GINOYER

Président du Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie (CMAtlv), partenaire officiel de l'UNESCO

World Committee for Lifelong Learning (WCLLL), official partner of the UNESCO

Comité mundial para el aprendizaje a lo largo de toda la vida (CMAtlv), asociado oficial de la UNESCO


Article connexe :

COMPTE RENDU DU VOYAGE D’ETUDES DANS LE SHANDONGJINAN

(mardi 22 octobre 2019 – jeudi 24 octobre 2011)